Le guide de votre bien-être à domicile

Les différentes façons de fêter Noël dans le monde

noël

© T. Tulic - Fotolia.com

Fête religieuse des Chrétiens, Noël est aussi l’occasion de réunir famille et amis pour le réveillon et les traditionnels échanges de cadeaux. A chaque pays ses rites et traditions. Qu’en est-il hors de nos frontières ?
  1. Noël italien : Babbo Natale et la Befana
  2. Noël suédois : de la Sainte-Lucie au solstice d’hiver des Vikings
  3. Noël russe : 12 plats et des chants à la gloire de Jésus
  4. Noël au Ghana : danses, tambours, chorales et visites aux amis
  5. Noël au Mexique : processions et piñatas pour les enfants

Noël italien : Babbo Natale et la Befana

En Italie, Noël se fête du 24 au 26 décembre. Les cadeaux aux enfants sont apportés par Babbo Natale (le Père Noël italien) le 25 décembre, ou la Befana, une vilaine sorcière qui récompenses les enfants sages de friandises, et les méchants de bonbons. Suivant les régions, on fête également Sainte-Lucie le 13 décembre. La crèche est mise en place 9 jours avant Noël, et le sapin le 8 décembre, jour de l’Immaculée Conception.

Nos cousins transalpins se régalent de Panettone et de Pandoro, des brioches fourrées de raisins secs, de crème, et saupoudrés de sucre glace.

Noël suédois : de la Sainte-Lucie au solstice d’hiver des Vikings

En Suède, l’Avent est aussi célébré qu’en Allemagne, dans les pays de l’Est, la Scandinavie et dans nos régions frontalières de l’Allemagne, Alsace et Lorraine.

Le 13 décembre, jour de la Sainte-Lucie, la plus jeune fille de la famille porte une couronne éclairée de véritables bougies. La lumière est très importante en Suède, pays qui en est privé une bonne partie de l’hiver. La veillée de Noël sera abondamment pourvue en bougies. Le repas est souvent présenté sous forme de grand buffet. On déguste du jambon grillé, des saucisses, des harengs et autres poissons marinés, des brioches au safran les « Lussekatter ».

Jul Tomte, alias le Père Noël, passe le 25 décembre. Le 13 janvier est également célébré, en référence au jour de « Knut », la fête viking du solstice d’hiver.

Noël russe : 12 plats et des chants à la gloire de Jésus

Le Noël russe est marqué par de nombreux chants, les « Koliada ». De porte en porte, les chanteurs entonnent des cantiques en portant une étoile suspendue à une perche. Il est d’usage de les accueillir chaleureusement. Le repas de la veillée de Noël ne comporte pas moins de 12 plats : koutia, blinis, pieds de bœuf en gelée, poissons, porcelets farcis, pirojki, biscuits au miel et pavot…enfin peut passer Père Noël, Died Moroz, accompagné de sa fille !

Noël au Ghana : danses, tambours, chorales et visites aux amis

La chaleur africaine est bien présente dans la célébration de Noël au Ghana. Avec 66 langues et dialectes différents, autant de traditions et de coutumes qui présentent toutefois de nombreux points communs : on consacre le temps des fêtes à rendre visite à sa famille et aux amis, et la veillée de Noël est marquée par les chants et les danses au son des tambours, et parfois même des feux d’artifice ! Le 25, on se rend à la messe en habits colorés, puis vient le moment des cadeaux et du repas composé de soupe au ragoût de combos, de pâte d’igname, de viande et de bouillie de riz.

Noël au Mexique : processions et piñatas pour les enfants

L’histoire de Marie et Joseph à la recherche d’un endroit pour s’abriter et donner naissance à Jésus est le pivot de la célébration des fêtes de Noël au Mexique. Les enfants participent à ces « Posadas » (processions), et on leur donne des bougies et de petites figurines d’argile. Ils vont de maison en maison demander asile en chantant.

La piñata, une sorte de gros ballon suspendu au plafond et garni de friandises et de petits cadeaux est un élément indissociable de la célébration de Noël : les enfants doivent la déchirer à l’aide de bâtons. Tous les petits cadeaux tombent à terre et ils se précipitent pour les ramasser ! Pour les vrais cadeaux de Noël, ils doivent toutefois attendre l’Epiphanie, le 6 janvier.